Pourquoi vénère-t-on la vierge noire à Rocamadour ?

Publié le : 28 octobre 20213 mins de lecture

La Vierge Noire de Rocamadour se démarque à plusieurs titres de la plupart de ses pairs. Il s’agit d’une madone magique dont les origines remontent à Zachée. C’est une statue en bois, drapée d’un vêtement en lanières d’argent.

Une légende mystérieuse

Surplombant la vallée dans un air majestueux, Rocamadour offre aux visiteurs une prouesse architecturale. Dans la vallée de la Dordogne, les maisons sont dominées par un château tentaculaire. Véritable lieu de pèlerinage datant du XIIe siècle, la Vierge Noire et le tombeau de Saint Amadour y sont vénérés. Une légende raconte que Zachée venait se retirer dans une grotte. Se sentant seul, l’ermite sculptât la statue de la vierge sur un seul tronc d’arbre. Il mesure 70 cm et est en chêne ou en noyer. Un petit sanctuaire dédié à la Vierge avait été construit à Rocamadour. En 1166, la statue de la Vierge Noire et le corps intact de St Amadour a été retrouvé, plus tard sanctifié.

Devenu un lieu de pélérinage

Dans le clair-obscur de la chapelle, on peut découvrir la silhouette de la Vierge Noire, reine et mère. Pour elle, des pèlerins étaient venus depuis 8 siècles. Cela n’a pas toujours été le cas bien que cette effigie du 12e siècle est sombre. Dans le Moyen Âge, la statue fut totalement revêtue de plusieurs métaux et de pierres précieuses. Les pillages et l’usure l’y ont dépossédée au fil du temps et, faute de moyens, les responsables de la Vierge Noire ont dû se contenter de recouvrir la sculpture de tissu. Des études récentes ont montré qu’il n’est pas dû au vieillissement naturel du bois ou du revêtement protecteur ou au transfert d’oxydation du revêtement métallique ou à la combustion de bougies ou de lampes à huile.

Un corps qui s’exprime

La chaise, sur laquelle est représentée la Mère assise, est sculptée avec la même pièce de bois. L’enfant porté, assis sur le genou gauche, est sculpté séparément. La Mère et le Fils réunis se retrouvent face à face. En raison de l’emplacement éloigné des supports latéraux du siège, il est naturel que les bras se séparent du corps et que les avant-bras s’alignent dans un accoudoir étendu où la main ouverte, le doigt coupé, repose à l’extrémité. La vierge porte une robe moulante qui montre la forme du corps et qui se ferme au niveau du cou, ne forme pas de plis et est collante sur la poitrine et les épaules.

Plan du site